6 mai 2022

Comment faire du Dolby Atmos chez soi ?

Je ne vais pas traiter uniquement la question du “ Qu’est-ce que le Dolby Atmos ? ” dans cet article. Nous verrons surtout comment vous pourrez profiter de cette technologie sans recréer l’installation cinéma complète avec ses 64 haut-parleurs dans votre salon.

Simon – Conseiller Videopole

Je suis Simon votre conseiller digital, je vous accompagne dans vos décisions grâce à mes conseils.

Vous pouvez me joindre par mail contact@videopole.fr ou au téléphone 01 75 29 41 19.

Tout d’abord, qu’est-ce que le Dolby Atmos ?

Pour profiter d’un bon film, la qualité du son est aussi importante que celle de l’image.

Le Dolby Atmos est au son, ce que la 3D est à la vidéo. Il est aujourd’hui plus présent que jamais dans les technologies qui nous entourent. Cinéma, TV, amplificateur, et même certains smartphones supportent ce standard audio, c’est à dire qu’il peuvent diffuser des contenus compatibles avec le standard Dolby Atmos. 

Contrairement à d’autres formes de son surround, Dolby Atmos configure l’audio en tant qu’objets. Avec cela, l’audio n’est plus limité aux canaux de base. Au lieu d’un mouvement vertical ou horizontal, il est traité comme un objet qui se déplace dans l’espace.

Pour obtenir ce résultat il faudrait en théorie une infinité d’enceintes afin de situer le son de façon continue dans l’espace. Heureusement, dans un espace réduit comme une salle dédiée ou un salon, l’oreille n’est pas suffisamment fine pour localiser le son au centimètre près, et on peut donc déjà obtenir un effet 3D avec 2, 4 ou 6 enceintes.

Quelle est la meilleure disposition à choisir pour son installation ?

De manière générale on décrit une installation home cinéma à l’aide de 3 chiffres : le nombre de canaux au sol, le nombre de canaux de basse, et le nombre de canaux Atmos. Par exemple, une installation 5.1.2 comprend 5 canaux au sol (centre, gauche, droite, arrière gauche et arrière droite), un caisson de basse et deux canaux Atmos.

Naturellement l’effet Atmos n’existe que si le producteur du contenu a créé les canaux correspondant. Il faut donc bien regarder la pochette du disque pour voir ce qui est vraiment proposé. Dans l’autre sens, le processeur vidéo qui décode la bande son va adapter la diffusion à la configuration de votre équipement. Si la bande son propose 6 canaux Atmos, mais que vous ne disposez physiquement que de 2 canaux Atmos, le processeur va sommer les 6 canaux sur 2 sorties. L’effet sera moins spectaculaire mais cela donnera quand même une sensation de volume. 

Ainsi le nouveau processeur IOTAVX AVX 17 peut gérer une configuration maximale de 7.4.6. Vous savez maintenant ce que cela veut dire. Mais il propose aussi des configurations plus réduites : 3.4, 5.4, 7.4, 5.4.2, 5.4.4, 7.4.2, 7.4.4 et bien sûr 7.4.6. Précision : s’il n’y a que deux chiffres, c’est qu’il n’y a pas d’atmos

Si vous devez faire des choix pour des raisons techniques ou budgétaires (oui, ça peut tous nous arriver), je vous recommande vivement de privilégier les enceintes Atmos plutôt que les surround. La raison est qu’un système 5.1.4 sera plus immersif qu’un 7.1.2 – encore une fois, si la bande son est compatible Dolby Atmos, bien entendu. Notez qu’il n’y a pas de différence de prix significative entre une enceinte Atmos et une surround à qualité équivalente, donc pas de dilemme à ce sujet.

Configuration 7.1.4

Quelles enceintes choisir ?

Pour jouer efficacement leur rôle, les enceintes dédiées Atmos doivent être directives sinon l’effet 3D sera dilué. C’est pour cela que des surround classiques ne sont pas idéales, et qu’il faut privilégier des enceintes spécifiquement Atmos. Comme le son doit envelopper le spectateur à partir du haut, on pense d’abord à des plafonniers, vous savez, ces enceintes rondes coaxiales encastrées dans le plafond. Mais en réalité, l’idéal est de disposer par exemple deux enceintes au plafond et deux à hauteur d’oreilles. Sinon, au lieu d’un 3D, on aura un “2D multicouche”, ce n’est pas tout à fait pareil !

Entre nous, avec une paire des nouvelles Clearus plafond de Aperion, et une paire d’Aperion Atmos A5, vous allez vous faire un 5.1.4 (ou 5.2.4, ou même 5.4.4, soyons fous !) d’enfer !

Bon, mais comment profiter de l’expérience Atmos sans ruiner sa déco ?

L’Atmos, c’est vraiment cool, mais le nombre d’enceintes requises à placer autour de soi crée quand même pas mal de désordre dans la pièce. Si vous vous posez la question de comment profiter du son atmos sans ruiner votre déco, je vais vous donner quelques solutions.

Le Dolby Atmos nécessite un placement particulier des enceintes pour envelopper le spectateur. Dans l’idéal, je l’ai dit, il faudrait des enceintes à hauteur d’oreilles et d’autres au plafond. C’est grâce à ça que l’effet Atmos fonctionne. Mais ça devient compliqué, surtout dans une salle non dédiée.

En réalité, cette disposition n’est pas forcément nécessaire.

D’abord, il y a la notion d’espace. Pour une bonne perception, il faudrait que les enceintes latérales soient au moins à 1,80m, voire 2m ou plus. Et tout le monde n’a pas ce volume.

Mais avec des enceintes plafond à charge close et propulsion vers l’avant, comme les Clearus, justement, vous pouvez tout à fait reproduire l’arrivée du son à hauteur d’oreilles. Si c’est le cas, votre cerveau acceptera les sons provenant de ces enceintes comme venant au niveau des oreilles, comme quoi il est facile de nous berner… on est bien peu de choses. 

Seulement voilà, votre propriétaire (ou la maîtresse de maison, ce qui n’est pas mieux) n’est peut-être pas d’accord pour que vous défonciez son plafond. Ces gens là n’ont pas les mêmes valeurs que nous. Alors, adieu l’atmos ? Pas du tout. Si votre béotien de propriétaire a eu la bonne idée de vous faire un plafond bien propre et lisse, vous allez pouvoir poser vos A5 (ou autre) à plat, face vers le dit plafond, et les ondes vont rebondir et faire comme si elles avaient été émises depuis le plafond, et le tour est joué. Naturellement, il faut que les enceintes soient vraiment directives, sinon ce n’est pas de l’atmos que vous aurez, c’est du gloubi-boulga. Nous, les kangourous, on aime ça, mais vous n’êtes pas obligés de faire comme nous !!!

En tout cas, grâce à ce subterfuge, plafond ou sol, les sensations seront au rendez-vous ! 

A bientôt, avec Simon le kangourou qui a des conseils pleins les poches !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.