Ce n’est pas ce que vous recherchez ? Cliquez ici pour découvrir tous nos guides d’achat.

Il existe de nombreuses méthodes pour calculer la position idéale du spectateur dans votre Home-Cinéma. Mais ne vous inquiétez pas, derrière des définitions parfois complexes, le calcul est toujours simple. Et surtout, c’est votre ressenti qui est le plus important. Si vous ne vous sentez pas assez immergé dans votre film, n’hésitez pas avancer un peu votre canapé. Si au contraire vous constatez une gêne au visionnage de votre film (ça peut aller jusqu’au mal de crâne), n’hésitez pas à reculer un peu votre canapé. D’ailleurs, quand vous allez au cinéma, avez-vous l’habitude de vous asseoir au premier rang, au milieu, ou au dernier rang ? Chaque personne a sa préférence.

Voici deux standards définissant la position idéale du spectateur par rapport à l’écran :

  • Le standard THX conseille un angle de vision de 40°, ce qui peut se traduire par cette formule :
    recul = largeur de l'écran × sin(90) ÷ sin(70 + 90) ÷ 2

    Ou plus simplement :

    recul = largeur de l'écran × 1,4619
  • Le standard SMPTE conseille un recul de 2,9 fois la hauteur de l’écran, ce qui peut se traduire par cette formule :
    recul = largeur de l'écran × 1,63125

Notre conseil est de placer votre canapé quelque part entre les 2 valeurs ci-dessus (THX & SMPTE), et de regarder un film. Vous ressentirez rapidement si le positionnement est bon, ou s’il faut avancer / reculer le canapé.

Rappel sur les standards

THX est une société fondée en 1983 par George Lucas. Cette société a créé des certifications (attention, ce ne sont pas des normes) définissant des cahiers des charges pour la réalisation de salles et appareils audio/vidéo.

SMPTE (Society of Motion Picture and Television Engineers) est une association internationale fondée en 1916, située aux États-Unis. Elle développe des standards vidéo utilisés à la télévision ou au cinéma.

On ne le répètera jamais assez : ces standards ne sont pas toujours à prendre au pied de la lettre. Bien qu’ils donnent des orientations très pertinentes sur la façon de créer un cinéma, ces orientations ne sont pas toujours compatibles entre elles. Une preuve est justement que le recul conseillé par THX n’est pas le même que celui conseillé par SMPTE. Quand on fait soi-même son propre Home-Cinéma, il convient de s’inspirer de ces standards vidéo, et de les adapter aux goûts de chacun. C’est là toute la magie du Home-Cinéma : on fait ce qu’on veut, et surtout, on se fait plaisir !